Jean-Christophe Cambadélis l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" - mardi 07 juin 2022

7 juin 2022

Jean-Christophe Cambadélis, ancien premier secrétaire du Parti Socialiste, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

Propos recueillis par Alexandre Poussart et Stéphane Vernay de Ouest-France

Mardi 07 juin 2022

Sur la mission flash sur les hôpitaux :

"Emmanuel Macron démine parce qu’il y a urgence et parce qu’on est dans une période électorale. J’espère qu’il ne pense pas qu’on va régler les problèmes avec cette mission"

Voir l'extrait 

 

Sur le conseil national de la réforme :

"Je suis très sceptique quant à la capacité d’Emmanuel Macron à prendre en compte ce qui sera dit dans ces débats"

Voir l'extrait 

 

Sur la réforme des retraites :

"Je ne pense pas que ce soit l’urgence du moment (…) L’urgence française est plutôt sur la santé, sur les salaires et sur la sécurité"

Voir l'extrait 

 

Sur les législatives :

"Je crains que le résultat de ces législatives soit l’abstentionnisme comme premier parti de France"

Voir l'extrait 

"Les extrêmes font toujours de bons scores au premier tour mais sont battus au second. C’est la raison pour laquelle il ne fallait pas extrémiser l’union de la gauche"

Voir l'extrait 

 

Sur la NUPES :

"Cet accord n’est pas gagnant. La gauche réformiste, écologiste a perdu son âme pour installer Jean-Luc Mélenchon qui va être le leader politique de l’union de l’ensemble de la gauche"

Voir l'extrait 

 

Sur la volonté d'une refonte de la gauche sociale démocrate :

"Nous savons tous que, dans quelques semaines ou quelques mois, Olivier Faure rompra son accord avec Jean-Luc Mélenchon. Pour gagner le prochain congrès socialiste, il sera obligé de le faire"

Voir l'extrait 

Contact Presse