Sandrine Rousseau l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat - lundi 28 novembre 2022

28 novembre 2022

Sandrine Rousseau, députée (Ecologiste-Nupes) de Paris, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Fabrice Veysseyre-Redon (EBRA) 

Lundi 28 novembre

Sur la Coupe du monde au Qatar : 

"Cela ne fait que banaliser des régimes qui sont en réalité totalitaires. Tant qu'on sera dépendant au pétrole, on devra faire des ronds de jambe devant des régimes qui ne sont pas fréquentables."

Voir l'extrait

 

Sur le travail :

"Cette classe laborieuse a besoin qu’on augmente les salaires, plutôt que de leur mettre le couteau sous la gorge en lui supprimant les allocations chômage. Je ne crois pas que Gabriel Attal mesure l’ampleur de la crise sociale."

Voir l'extrait 

 

Sur les transports :

"L'écologie est toujours remise à demain pour Clement Beaune" (...) "Il n’y a pas d’argent mis par l’Etat sur les transports communs."

Voir l'extrait 

 

Sur les énergies renouvelables :

"On utilise leur implantation pour détricoter le droit de l’environnement, alors que ce sont les préfets qui bloquent les éoliennes."

Voir l'extrait

 

Sur la constitutionnalisation de l'IVG :

"Je dis au Sénat : attention, ne passez pas à côté de l’histoire. On a une occasion incroyable que la France montre le chemin à d’autres pays."

Voir l'extrait 

 

Sur le Congrès Europe Écologie – Les Verts : 

"L’échec incroyable de ce Congrès c’est qu’on est passé de 100 000 votants à la primaire à 5300. Comment voulez vous que l’écologie devienne la force motrice du camp progressiste avec 5300 votants ?"

Voir l'extrait 

 

"Il faut sortir de cet entresoi délétère et se laisser déborder par la société civile. On a eu peur de cette arrivée massive. Je pense être en phase avec une partie de la société, qui a du mal à rentrer dans les partis politiques."

Voir l'extrait 

 

"Les partis permettent la démocratie interne, c’est absolument indispensable, mais elle ne peut pas servir à fermer par rapport à l’extérieur. Les militants d'aujourd'hui veulent autre chose, il faut que l'on adapte notre structure."

Voir l'extrait 

 

Sur la Nupes :

"Il est bien trop tôt pour fermer des portes. La Nupes cela a suscité un espoir, il faut que l’on continue cette dynamique. Les fiertés isolées de Congrès ne permettent pas de créer des dynamiques politiques."

Voir l'extrait 

 

Sur les propos de Yannick Jadot dans le JDD : 

"Nous ne sommes plus en phase avec notre base. L'écologie a des adversaires, ce n'est pas quelque chose de consensuel. Nous ne gagnerons que si nous assumons une forme d'adversité."

Voir l'extrait 

 

Sur Adrien Quatennens : 

"Il ne peut pas représenter les femmes et les hommes du peuple français en l'état actuel. Il faut qu'il réfléchisse à la démission. Alors oui, c'est difficile, ça créée des tensions, mais prenons la mesure de ce qu'il se passe."

Voir l'extrait 

 

Sur le retour de Dominique Voynet : 

"Lors de l'affaire Baupin, elle a été témoin en faveur de Denis Baupin contre nous, c’est un acte politique : François de Rugy était dans la même situation, il a refusé de venir..."

Voir l'extrait 

Expert

Contact Presse