Amélie de Montchalin l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

26 octobre 2020

Amélie de Montchalin, Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous!" sur Public Sénat

Propos recueillis par Oriane Mancini et Pascal Jalabert (Groupe Ebra)

Lundi 26 octobre 2020

Sur le Covid-19 :

"Il n'y a pas d'autre solution aujourd'hui qu'on soit chacun les acteurs de cette lutte contre le virus. Il n'y a pas de solution miracle. Le confinement généralisé perpétuel n'est pas une solution"

Voir l'extrait

Sur les fonctionnaires en télétravail :

"Aujourd'hui, hors éducation nationale, c'est 28 % qui travaillent au moins quelques jours par semaine [...] Un principe qui nous guide c'est la continuité du service public. Il faut qu'on trouve l'équilibre"

Voir l'extrait

Sur l'entrée des jeunes dans la fonction publique :

"En 2021, il y a 100 000 jeunes qui peuvent trouver un emploi dans la fonction publique : soit par concours, soit par contrat, soit parce qu'ils vont vouloir être des apprentis, soit par un service civique"

Voir l'extrait

Sur les contrats d'apprentissage dans la fonction publique :

"On est en train d'investir pour tous les contrats d'apprentissage. Entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, tous les contrats d'apprentissage dans la fonction publique territoriale sont soutenus pour les employeurs à hauteur de 3000 €"

Voir l'extrait

Sur la promesse d'Emmanuel Macron de supprimer 120 000 fonctionnaires :

"Aujourd'hui, on se met avec un enjeu de stabilité et surtout on se réorganise. Dans le budget 2021 vous voyez ça. L'année 2021 c'est la stabilité avec beaucoup de réorganisation"

Voir l'extrait

Sur les sous-préfets à la relance :

"Dans chaque département il y aura un sous-préfet qui sera se guichet unique pour les élus, pour les entreprises, qui sera l'animateur de ce plan de relance"

Voir l'extrait

Sur la lutte contre le terrorisme :

"Il faut mettre à jour le texte de 1983 sur la protection des agents. On ne tenait pas compte des menaces en ligne. Il faut s'assurer qu'elles soient considérées et que l'administration soit plus en soutien"

Voir l'extrait

Sur les fonctionnaires menacés :

"Les agents doivent signaler les faits. La hiérarchie ne pourra plus minimiser les faits. Le "pas de vague" c'est terminé. Si les encadrants ne font pas ce travail d'accompagnement, on prendra des sanctions"

Voir l'extrait

"Globalement, une année donnée, il y a 6 000 dépositaires de l'autorité publique qui sont menacés et 6 000 agents publics non dépositaires de l'autorité publique qui portent plainte parce qu'ils se sentent menacés"

Voir l'extrait

Sur des brigades sur les valeurs de la République : 

"L'idée de JM Blanquer sur ces brigades sur les valeurs de la République, c'est quelque chose que j'aimerais déployer dans d'autres administrations [...] Ces mesures c'est dans les tous prochains jours et d'application immédiate"

Voir l'extrait

Expert

Contact Presse