Ils l'ont dit lors des Questions d'actualité au Gouvernement sur Public Sénat - mercredi 23 février 2022

23 février 2022

Ils l'ont dit lors des QAG au Sénat

Propos recueillis par Tâm Tran Huy et Steve Jourdin 

Mercredi 23 février 2022

Sur les parrainages :

Dominique Rousseau, professeur de droit constitutionnel :

"Il y a dix ans, on avait déjà remarqué le risque d'un problème politique. On avait proposé de remplacer ce système par un parrainage des citoyens (...). Cette idée n'a été reprise que récemment"

Voir l'extrait 

Francoise Gatel, sénatrice union centriste d'Ille et Vilaine :

"Quelle est cette idée baroque de dire qu'il doit y avoir une transparence totale sur les signatures ?"

Voir l'extrait 

Rémi Féraud, sénateur (PS) de Paris :

"Si Eric Zemmour n'a pas les 500 signatures, cela montrera que ce système a une utilité en tant que filtre. Je ne compare pas un candidat condamné à d'autres"

Voir l'extrait 

 

Sanction contre la Russie :

Marc-Philippe Daubresse, sénateur (LR) du Nord :

"Poutine a roulé Emmanuel Macron dans la farine mais cette situation ne date pas d'aujourd'hui (...) La diplomatie arrive tardivement, et les sanctions ne sont pas à la hauteur de l'enjeu"

Voir l'extrait 

 

Sur l'Ukraine : 

Claude Malhuret, président du groupe Les Indépendants

"Européens et Américains gardent leur calme. Ce que veut Poutine, c'est qu'on le perde. Nous restons unis et je pense que c'est Poutine qui va payer le prix fort (...) Les dictateurs, à force de régner, deviennent fous sur la fin"

Voir l'extrait 

"Emmanuel Macron a fait le maximum de ce qu'il pouvait faire (...) Il était essentiel de montrer que les Occidentaux allaient jusqu'au bout des tentatives diplomatiques, car Poutine se présentait comme l'agressé"

Voir l'extrait 

Jean-Yves Leconte, sénateur PS des Français établis hors de France :

"Vladimir Poutine trahit la parole de la Russie comme membre permanent du conseil de sécurité de l'ONU, comme garante de la non-prolifération nucléaire"

Voir l'extrait 

 

Sur le soupçon des manoeuvres frauduleuses autour du vote au Congrès LR :

Philippe Bas, sénateur LR de la Manche :

"C'est faux (...) On pourra toujours trouver des personnes décédées entre leurs cotisations et le moment du vote"

Voir l'extrait 

 

Sur la fin de la session parlementaire :

François Patriat, président du groupe LREM et RDPI au Sénat : 

"On a fait ce que l'on avait dit : 350 textes votés (...) Nous finissons cette session sans texte en suspend, c'est la première fois que je le vois"

Voir l'extrait

Marc Fesneau, Ministre chargé des relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne :

"Sous covid, avec les contraintes du confinement, de l'éloignement, nous avons fait en sorte de faire fonctionner la démocratie"

Voir l'extrait 

 

Sur le Mali : 

Chistian Cambon, président LR de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées :

"L'ultimatum de la junte au pouvoir est inacceptable. Faire partir les soldats français se fera dans nos conditions, pour assurer la meilleure sécurité à ces femmes et ces hommes qui risquent leur vie pour un pays qui ne veut plus d'eux"

Voir l'extrait 

Contact Presse