Sébastien Chenu l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" - mardi 19 avril 2022

19 avril 2022

Sébastien Chenu, Porte-parole de Marine Le Pen et du Rassemblement National, l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

Propos recueillis par Oriane Mancini et Stéphane Vernay (Ouest France)

Mardi 19 avril 2022

Sur la Russie : 

"Si on ne résout pas la crise par la diplomatie, c'est la guerre. Il faudra parler à la Russie après, souhaitons que Poutine passe la main à des dirigeants plus acceptables, mais nous ne pouvons décider qui gouvernera la Russie."

Voir l'extrait 

 

Sur l'écologie et l'éolien : 

"Je ne comprends pas pourquoi Emmanuel Macron hystérise le débat." (...) "C'est cher, intermittent et très laid. Nous demanderons aux entreprises de démonter les éoliennes à la fin de leur durée de vie."

Voir l'extrait 

 

Sur l'accord de Paris :

"Pourquoi s’enfermer dans un calendrier s’il n’est pas tenable, alors qu’il y a une crise économique et de pouvoir d’achat très importante qui frappe à la forte ? On peut peut-être en changer le cadencement."

Voir l'extrait 

 

Sur l'interdiction du voile :

"C'est une loi nécessaire. Ce sera au Parlement de construire une loi applicable et de définir les représentations physiques de l'islamisme pour appliquer cette interdiction du hijab sur l'ensemble du territoire."

Voir l'extrait 

 

Sur la réforme de la Constitition :

"La priorité nationale, cela veut dire qu’en termes d’emploi ou de logement, lorsqu’il y a une possibilité, ce sont prioritairement nos concitoyens, y compris les binationaux, qui y ont accès."

Voir l'extrait 

 

Sur la baisse de la TVA :

"On fera une loi de finances et la baisse de la TVA sera immédiatement proposée au Parlement. Nous souhaitons que cela soit une baisse pérenne. L'Union Européenne y est même plutôt favorable."

Voir l'extrait 

 

Sur les retraites :

"On privilégie exactement les questions de pénibilité. Souvent, plus on commence tôt, plus c’est un travail difficile. On le finance par l'emploi, mais aussi à long terme par une politique de natalité."

Voir l'extrait 

 

Sur le débat du second tour : 

"Marine Le Pen se prépare assez classiquement, ces préparations de débat font naître beaucoup de fantasmes. Elle prend ça très au sérieux, comme le Président. On a souhaité que la thématique jeunesse et éducation soit présente."

Voir l'extrait 

 

Sur le programme de Marine Le Pen : 

"On veut faire un gouvernement d’union nationale sans s’enfermer dans la tambouille politicienne. Tout le monde est le bienvenu, j'ai rendez-vous avec deux députés qui viennent de la majorité d'Emmanuel Macron, et qui ont envie de discuter."

Voir l'extrait 

Contact Presse