Patrick Stefanini l'a dit dans "Extra Local " sur Public Sénat

10 décembre 2021

Patrick Stefanini, directeur de campagne de Valérie Pécresse, l'a dit dans "Extra Local" 

L'émission politique de Public Sénat, présentée par Marie Brette, en partenariat avec Wéo TV, Tv Tours, TV7 Bordeaux, TébéSud et Tébéo

Vendredi 10 décembre 2021

Sur l'accord avec Eric Ciotti :

"Valérie Pécresse a toujours été très ferme sur les questions régaliennes. Elle n’a pas eu besoin de se droitiser, l’accord avec Eric Ciotti n’a pas été difficile à construire"

Voir l'extrait

 

Sur l'espace Schengen :

"On a mis la charrue avant les bœufs. Nous n’avons pas fait l’effort indispensable pour contrôler nos frontières extérieures" (...) "C’est la priorité n°1 de la politique d’immigration que porte Valérie Pécresse".

Voir l'extrait

 

Sur la crise sanitaire :

"Qu’il y ait une instrumentalisation, en termes de communication, de la crise sanitaire par le pouvoir actuel ne me parait pas faire l’ombre d’un doute" (...) "On profite de ce contexte de crise pour occulter un certain nombre de débats"

Voir l'extrait

 

Sur la fonction publique :

"Valérie Pécresse propose de supprimer 200.000 postes de fonctionnaires dans l’administration administrante. Cela se fera par non remplacement des départs et d’en créer 50.000 dans les 3 fonctions majeures que sont : protéger, éduquer et soigner"

Voir l'extrait

 

Sur la territorialisation des peines :

"Il existe aujourd’hui des délits, des infractions qui, selon qu’ils sont commis dans certains lieux, ne sont pas punis de la même manière. Par exemple, un réseau de transports en commun ou un établissement scolaire"

Voir l'extrait

 

Sur l'Europe :

"Je suis un fervent Européen. Je ne dirais pas ‘plus d’Europe’, mais 'l’Europe autrement'. Il faut qu’on se protège sur le plan économique à nos frontières extérieures, et il faut protéger nos savoir-faire locaux"

Voir l'extrait

Contact Presse