Marion Maréchal l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !" - lundi 4 avril 2022

4 avril 2022

Marion Maréchal, soutien d'Eric Zemmour l'a dit dans "Bonjour Chez Vous !"

Propos recueillis par Oriane Mancini et Fabrice Veysseyre-Redon (Groupe EBRA)

Lundi 4 avril 2022

Sur les mesures diplomatiques contre la Russie : 

"La France n'a pas été le médiateur le plus efficace, nous avons du mal à être entendus. Nous n'aurons pas le luxe de mettre la Russie au ban des Nations. Nous avons bien des relations avec la Chine ou l'Arabie Saoudite."

Voir l'extrait 

 

Sur le pouvoir d'achat : 

"Le choix d'Eric Zemmour a été de ne pas vouloir mettre en compétition la question du pouvoir d'achat et la question de l'identité. Mais le programme est extrêmement ambitieux, avec 28 milliards pour le pouvoir d'achat."

Voir l'extrait 

 

Sur l'immigration 0 :

"Le ministère de la Remigration organisera la sortie du territoire d'1 million d'étrangers sur le quinquennat. Si vous rajoutez la réduction drastique de l'immigration, sur le droit d'asile notamment, on arrive à cet objectif."

Voir l'extrait 

 

Sur l'éducation :

"Nous sommes face à une précarisation du métier d’enseignant au point qu’il ya une crise de vocation. Il faut une politique cohérente de revalorisation de ce métier, sur le plan salarial, du statut, de la sélection et de l’autorité"

Voir l'extrait 

 

Sur la retraite à 64 ans :

"Nous maintiendrons les systèmes de départ anticipés qui existent actuellement. L'objectif c'est de garantir le financement du système et de permettre l'augmentation des petites retraites par la baisse de la CSG."

Voir l'extrait 

 

Sur Emmanuel Macron : 

"Il y a une déconnexion entre le Président et le candidat. On se met dans les mains d'un homme, dont on ne sait pas à quelle sauce il va nous manger dans 6 mois."

Voir l'extrait 

 

Sur Marine Le Pen : 

"Le duel avec Emmanuel Macron a déjà eu lieu. Eric zemmour a une capacité à rassembler les électeurs RN et LR, à briser ce cordon sanitaire. Il faut se méfier des sondages, regardez Viktor Orban en Hongrie qui a finalement gagné."

Voir l'extrait 

 

Sur l'expulsion d'Eric Zemmour du complexe sportif du frère de Zinedine Zidane :

"Les militants avaient réservé cette salle anonymement pour des raisons de sécurité. Des personnes ont menacé de faire descendre les quartiers Nord, ce n'est pas très rassurant."

Voir l'extrait 

 

Sur l'union des droites :

"Marine Le Pen a repris contre Eric Zemmour des arguments de la gauche qu'elle avait elle-même subi, avec des propos parfois durs. La candidature d'Eric Zemmour est capable de recomposer la vie politique française."

Voir l'extrait 

Contact Presse